Erniedrigte und Beleidigte - Schedule, Program & Tickets

Erniedrigte und Beleidigte

Date:

Time:

Location:

21.10.2021 , Jeudi

19:30

Volkstheater

Tout d'abord, la possibilité du bonheur éclate : Natascha aime Aljoscha, Aljoscha aime Natascha. Ils veulent se marier, les pères sont contre. Le père d'Aljoscha, le prince Walkowski, veut marier son fils à la riche héritière Katja afin d'obtenir leurs millions. Katja veut faire du bien avec son argent, mais le prince a l'habitude de déchirer des jeunes femmes. Comme la mère de la fille Nelly, dont l'enfance protégée a été détruite avant même sa naissance. Et cela continue d'être détruit.

Availability: In stock

Product Name Price Qty
Erniedrigte und Beleidigte (Kategorie 1)
66,00 €

Out of stock

Erniedrigte und Beleidigte (Kategorie 2)
60,00 €

Out of stock

Erniedrigte und Beleidigte (Kategorie 3)
52,00 €

Out of stock

Erniedrigte und Beleidigte (Kategorie 4)
43,00 €

Out of stock

Erniedrigte und Beleidigte (Kategorie 5)
37,00 €

Out of stock

Erniedrigte und Beleidigte (Kategorie 6)
33,00 €

Out of stock

*All prices including VAT, extra
Tout d'abord, la possibilité du bonheur éclate : Natascha aime Aljoscha, Aljoscha aime Natascha. Ils veulent se marier, les pères sont contre. Le père d'Aljoscha, le prince Walkowski, veut marier son fils à la riche héritière Katja afin d'obtenir leurs millions. Katja veut faire du bien avec son argent, mais le prince a l'habitude de déchirer des jeunes femmes. Comme la mère de la fille Nelly, dont l'enfance protégée a été détruite avant même sa naissance. Et cela continue d'être détruit.

"Splittermen" est ce que le réalisateur Sascha Hawemann appelle ces habitants du cosmos déployés dans DEEDRED AND BELEIDIGTE, "adaptés et déchirés, en eux-mêmes et pour eux-mêmes, l'exploitation éternelle, voulue par Dieu, irréversible. Reste humaine la dernière mission de la révolution manquée."
La cupidité et le mépris des êtres humains comme maladies centrales d'une société sans utopie. Au milieu de tout cela se trouve Vanya, un auteur qui survit pendant qu'il écrit ce qui se passe : Comment l'homme de pouvoir, le prince Walkowski, fait danser les marionnettes. Comment votre propre corps tombe au sol encore et encore, dans des secousses apparemment sans fin d'être incapable de le supporter.
Parce que la propre histoire de Dostoïevski resplendit encore et encore dans MALADIES ET OFFENSÉES. Celui d'un écrivain enfin autorisé à retourner à Saint-Pétersbourg après huit ans d'exil sibérien.
Le troisième roman de Dostoïevski a été publié en 1861, initialement en plusieurs versements, dans le magazine Vremya, que lui et son frère ont fondé - l'auteur était motivé par des difficultés financières et savait qu'il devait publier les premiers chapitres d'une histoire sans connaître la fin. Une histoire comme un rêve fiévreux, écrite par un écrivain qui se réécrit avec elle. Une histoire pleine de la pression de l'être, de la pression de l'amour, de la pression de l'avoir, qui regarde d'hier à aujourd'hui jusqu'à demain, dans laquelle les atrocités commises par des personnes contre des personnes se répètent au fil des générations - dans une ville qui mange de tout.

Sous réserve de modifications.